A Parent’s Guide to Infant Nutrition

Assurer la nutrition est vital pour la croissance et le développement des nourrissons. Voici quelques points importants à considérer concernant la nutrition infantile;

  • Le lait maternel est considéré comme la source de nourriture pour les bébés car il contient toutes les vitamines et tous les minéraux dont ils ont besoin. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) conseille d’allaiter pendant les six premiers mois de la vie d’un bébé.
  • Si l’allaitement n’est pas possible, le lait maternisé peut servir d’alternative. Il est crucial de choisir une formule et de suivre les instructions recommandées pour la préparation et l’alimentation.
  • L’introduction d’aliments pour les nourrissons commence généralement vers l’âge de six mois. Il est recommandé d’introduire les aliments un par un afin d’identifier d’éventuelles allergies ou réactions.
  • Maintien de l’alimentation pendant la grossesse. Alors que l’allaitement est essentiel à la fois pour le bien-être de la mère et de son bébé.
  • Il est important de demander conseil à un fournisseur de soins de santé lorsqu’il s’agit de nutrition infantile, y compris des conseils sur la fréquence des repas et l’introduction des aliments.
  • L’American Academy of Pediatrics souligne le rôle joué par les pédiatres dans l’offre de conseils et de soutien concernant la nutrition infantile.

L’allaitement est fortement encouragé pour les nourrissons ; cependant, le lait maternisé peut être envisagé si ce n’est pas possible. L’introduction des aliments doit se faire progressivement sous la direction. Des contrôles réguliers avec un pédiatre sont essentiels pour s’assurer que les nourrissons reçoivent une nutrition et une expérience de développement au cours de leurs premiers stades.

Quels sont les avantages de l’allaitement pour les nourrissons ?

Le guide complet de la nutrition infantile

L’allaitement maternel offre des avantages pour les nourrissons, notamment;

  1. Le lait maternel regorge de vitamines, de minéraux et de nutriments qui contribuent à la croissance et à la force des bébés.
  2. Le lait maternel contient des anticorps qui aident à développer un système protégeant les nourrissons de diverses maladies.
  3. Les bébés allaités ont un risque réduit d’asthme, d’obésité, de diabète de type 1 et de syndrome de mort subite du nourrisson (SMSN).
  4. L’allaitement favorise le lien entre la mère et le bébé par la proximité, le peau à peau et le contact visuel.
  5. Les nourrissons qui sont allaités sont plus susceptibles de prendre du poids à un rythme pendant leur phase de croissance que de devenir des enfants en surpoids.
  6. Des études suggèrent que l’allaitement peut être associé à des scores de QI dans l’enfance.
  7. L’allaitement peut aider à protéger les bébés de certaines maladies à court et à long terme.

L’allaitement maternel fournit une nutrition infantile tout en favorisant un lien entre la mère et l’enfant.

Quelles sont les maladies courantes liées à la nutrition chez les nourrissons?

La malnutrition est une affection liée à la nutrition chez les nourrissons dans les pays en développement où l’accès à une alimentation adéquate est limité.

Une alimentation insuffisante peut entraîner une croissance entravée, un système affaibli et une croissance cognitive altérée.

Les bébés souffrent souvent d’un manque de nutriments, comme le fer, ce qui peut avoir des effets à long terme sur leur développement mental. Les tout-petits sont souvent confrontés à des problèmes tels que les allergies alimentaires, la carie dentaire et la constipation.

Pour assurer une nutrition et un développement sain pendant la petite enfance et la petite enfance, il est important de demander conseil à un professionnel de la santé. Des contrôles réguliers chez un pédiatre sont également importants pour identifier et traiter toute déficience ou maladie.

Allaitement vs alimentation au lait maternisé : dévoilement des avantages et des risques pour la santé du nourrisson

Allaitement contre lait maternisé

De nos jours, de plus en plus de femmes choisissent d’allaiter leur bébé. Les mères reconnaissent les bienfaits physiques et émotionnels tant pour le nourrisson que pour la mère.

L’Académie de pédiatrie recommande que les bébés reçoivent du lait maternel exclusivement pendant les six premiers mois de la vie, puis complètent le lait maternel avec des aliments complémentaires pendant les six mois suivants.

Au cours des 20 dernières années, les chercheurs ont identifié de nombreuses façons dont l’allaitement maternel profite aux nourrissons à mesure qu’ils grandissent et se développent. La plupart des femmes savent que les bébés qui ne reçoivent pas le lait de leur mère ont plus d’otites moyennes (infections de l’oreille), d’infections respiratoires, d’infections des voies urinaires et de diarrhée et sont deux fois plus susceptibles de nécessiter une hospitalisation.

Les études continuent d’identifier d’autres problèmes à long terme pour les bébés qui se sont vu refuser le lait de leur mère. Ceux-ci comprennent un QI inférieur, un risque accru d’obésité, un risque accru de diabète sucré insulino-dépendant et un risque accru de maladie de Crohn. Nous avons appris que les filles qui n’ont pas été allaitées ont un risque plus élevé de cancer du sein.

Pourtant, les femmes qui décident d’allaiter ou d’allaiter au lait maternisé sont rarement informées des risques de l’allaitement au lait maternisé ou des avantages de l’allaitement.

Ils doivent être informés des rappels de formules et des erreurs d’étiquetage. Ils ne savent pas que la « formule » utilisée pour créer le premier aliment de leur nourrisson est constamment modifiée au fur et à mesure que l’on en apprend davantage sur les besoins nutritionnels du nourrisson humain.

Les fabricants continuent d’ajouter des vitamines et d’autres ingrédients pour essayer de simuler le lait maternel. (Les chercheurs n’ont que récemment commencé à étudier sérieusement le lait maternel et ses composants.}

Les familles n’entendent pas dire que les contaminants du lait maternisé, tels que l’aluminium, le plomb et les bactéries, ont causé des maladies infantiles. De plus, des nourrissons ont été rendus malades et même hospitalisés en raison de problèmes causés par un nettoyage incorrect des biberons et des tétines, le mélange de lait maternisé avec de l’eau contaminée et une réfrigération inadéquate des laits maternisés.

Il est important de se concentrer sur la « santé du nourrisson » lorsque l’on choisit comment nourrir un nouveau-né. Les femmes et leurs fournisseurs de soins de santé doivent connaître les nombreux avantages de l’allaitement et les risques liés à l’alimentation des nourrissons avec du lait maternisé. C’est le droit d’une femme de connaître tous les faits et de prendre ensuite la bonne décision en fonction de sa situation.

Alimentation infantile

Qu’un parent décide d’allaiter exclusivement, de nourrir au lait maternisé ou d’utiliser une combinaison des deux pour répondre aux besoins nutritionnels de son nourrisson, l’Infant Nutrition Council of America estime que les parents doivent être soutenus dans leur décision.

A lire également